Théo Schmitt lauréat du Prix Fritz Bach 2018

Né en 1991 et originaire de Palézieux, Théo Schmitt a obtenu un Bachelor en Musique à l’école à l'HEMU en 2015 avant de poursuivre ses études en Master en Direction d’orchestre dans la classe d'Aurélien Azan-Zielinski dans la même institution.

Ses activités musicales en tant qu’instrumentiste sont appréciées depuis plus de 10 ans au sein de l’harmonie d’Oron où il occupe également le poste de sous-directeur. Il pratique régulièrement la direction d’orchestre à vent puisqu’il a pris la direction de 2011 à 2014 du Brass Band « Les Triolets », petit ensemble formé de jeunes musiciens issus des écoles de musique de St-Martin et Porsel. Depuis l’été 2012, en qualité de co-directeur, il dirige le Camp Musical de la Région Lavaux, où l’une de ses premières compositions, Call of the new sun, a été interprétée par la soixantaine de jeunes musiciens ! En septembre 2013, il a été engagé pour diriger l'Avenir d’Aclens, Brass Band vaudois composé d’une quarantaine de musiciens, et finalement, en septembre 2014, il a également repris la tête de La Jeune Garde de la Landwehr de Fribourg.

Parallèlement à ses activités de chef d'orchestre, Théo Schmitt se consacre à la composition et compte déjà plusieurs compositions originales pour Brass Band et Harmonie. En 2015, l’Ensemble de cuivres Mélodia interprète sa première symphonie. En 2016, l’orchestre à vents du Conservatoire de Lausanne lui commande un ciné-concert : Le Trésor du Léman.

Le 29 juin 2018, il reçoit son Master en Direction d’orchestre ainsi que l’estimable Prix Fritz Bach lors du palmarès de l’HEMU à la Salle Paderewski du Casino de Montbenon à Lausanne. Loin de s’attendre à une telle récompense mais honoré de pouvoir compter sur cette reconnaissance, le lauréat nous livre son sentiment au lendemain de sa nomination.

« Le palmarès de l'HEMU 2018 restera un moment spécial dans ma vie. En effet, j’y ai non seulement reçu, après trois ans d’étude intense, mon Master de direction d’orchestre, mais également le prestigieux Prix Fritz Bach. J’avais reçu un mail quelques jours auparavant m’informant que j’allais recevoir un prix mais je ne m’attendais pas à recevoir une telle reconnaissance et un tel montant (20'000.-) ! Il m’a fallu ensuite bien quelques heures pour réaliser ce qu’il s’était passé. Les vives félicitations de mes camarades m’y ont aidé et m’ont surtout beaucoup touché.

Ce prix récompense d’une part mes excellents examens finaux de direction, mais surtout la réalisation de mon travail de Master : La Légende du Château de Chillon. Lorsque je me suis lancé dans la création de ce ciné-concert, il y a plus d’une année, je ne m’attendais pas à un tel succès. C’était d’abord un immense pari que je me lançais, en voulant réaliser à la fois le film, la composition de la musique, la gestion administrative du projet et la direction de l’orchestre. Le fait que mon projet aie rempli la salle Métropole (plus de 1’000 places), puis le concert qui fût le moment le plus intense de ma vie, et enfin ce prix me permettent de me rendre compte, petit à petit, tout ce que mon travail de Master m’a apporté. Je suis extrêmement reconnaissant à l'HEMU d’avoir décerné ce prix pour un projet aussi créatif et original.

C’est également un montant que je souhaite réinvestir dans mes études, puisque j’ai la volonté d’aller poursuivre mon cursus à l’étranger en composition de musique de film. Alors merci l'HEMU pour ce coup de main ! »

Partager la page :

NEWSLETTER
Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités !