ILS SONT HEMU - ZOÉLINE TROLLIET

Ancienne étudiante de Stephan Macleod, la mezzo-soprano a obtenu son Master d'interprétation musicale, option concert, en 2018. Elle nous parle de l'importance des rencontres dans son parcours.

Cette Almuni est un vrai caméléon. Après s'être adonnée petite à l'accordéon, avoir envisagé une carrière dans la danse, puis s'être finalement tournée vers des études de lettres modernes et musicologie, elle décide d'intégrer l'HEMU pour y apprendre le chant lyrique avec Stephan Macleod et en ressort diplômée d’un Master en 2017.

De ses années passées à l'HEMU, la musicienne valorise la qualité et la diversité des cours et projets proposés, et surtout les rencontres qu'elle y a faites. Parmi les collaborations durables nées au sein de l'institution, elle évoque celle avec l'Ensemble Diaphane, ensemble vocal féminin et autogéré, ainsi que celle avec Jean-François Ramelet, pasteur à l'Eglise Saint François à Lausanne et aumônier de l'HEMU, avec qui elle a mis sur pied pendant plusieurs années les moments ''Voix et silence''.

« Grâce aux rencontres faites à l'HEMU, j'ai pu développer mon réseau professionnel et forger d'intenses amitiés artistiques. »

Elle a également pu compter sur la confiance et le soutien du bureau de production de l'HEMU qui l'a engagée à plusieurs reprises pour divers projets, dont certains en qualité de coordinatrice ou même de directrice artistique, lui permettant d'acquérir des compétences clés pour de futures expériences.

Grâce au réseau de partenaires de l'HEMU, la jeune artiste a également eu l'opportunité de gagner en visibilité, notamment au travers de sa participation à la première édition du Concours Kattenburg en 2017, son concert à la radio RTS/Espace 2 avec « Des masters sur les ondes » et son passage à l'émission radio Nomade de la RTS.  

Ainsi, en plus de son activité musicale prometteuse, Zoéline Trolliet est présidente de l'association suisse Inmates’ Voices, dont le but est de donner voix aux prisonniers par le biais de l'art. C'est notamment à travers cette activité qu'elle transmet sa vision engagée de la création artistique. Elle est aussi masseuse à ses heures, car pour une chanteuse, le corps est un instrument qui nécessite une grande conscience intérieure et une juste tonicité physique; comme une corde sur un violoncelle, un muscle trop tendu ne donnera pas un beau son!

Celle pour qui être musicienne est bien plus qu'un travail, mais une vocation, retiendra de son professeur de chant Stephan Macleod « à quel point rien n'est jamais acquis et que ce ne sont ni les bonnes notes aux examens, ni les diplômes qui font foi dans notre domaine en terme de carrière, mais bien la construction de notre identité propre et de l'énergie qu'on est prêt à y mettre. »

Retrouvez son actualité sur www.zoeline-t.com et découvrez ses coups de cœur musicaux :

Qu'elle adore : « L'Hiver – Vivaldi »

Pour faire du sport : « Bohemian Rhapsody – Queen »

Envie de faire ce métier:  « Messe en si  - Bach »

Pour danser sur un balcon : « Gloria  - Laura Barnigan »

Partager la page :

NEWSLETTER
Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités !