SOLISTES 2021 - TJASHA GAFNER, HARPISTE

C’est la harpe à la main que la talentueuse Tjasha Gafner voyage aux grès des concerts à travers le monde.

Tjasha Gafner est tombée amoureuse de la harpe dans une fosse d’orchestre : sa marraine, également harpiste, l’avait emmenée à une répétition du Lac des Cygnes de Tchaikovsky. « Les danseurs sautaient sur la scène et en dessous de leurs pieds, je découvrais la harpe, faisant trois fois ma taille. C’est à ce moment-là que j’ai su que je voulais jouer de cet instrument. ». Elle commence la harpe à 7 ans avec Julie Sicre et entre à 12 ans chez Letizia Belmondo à l’HEMU auprès de qui elle se perfectionne jusqu’au Master de soliste.

Après tant d’années passées à travailler ensemble, Letizia Belmondo se remémore : « J'ai eu l'occasion d'écouter pour la première fois Tjasha au Concours Lily Laskine junior en 2011. Son talent et sa personnalité étaient évidents dès les premières notes de sa performance. Depuis, ses qualités techniques et sa musicalité naturelle n'ont fait que s'affiner. Chaque moment musical qu’elle offre est unique, soigné dans le moindre détail tout en étant naturel et instantané. Tjasha est une personnalité forte, persévérante, sensible, intelligente, créative et bienveillante. Ces années ensemble à l'HEMU – en Pré-HEM, en Bachelor, puis en Master de Soliste – ont été un vrai bonheur pour moi. »

Lauréate de nombreux concours nationaux et internationaux, elle reçoit à 11 ans un 2e prix au Lily Laskine, puis des 1er prix au Félix Godefroid en 2012, au Concours Suisse de Musique pour la Jeunesse à quatre reprises entre 2010 et 2016, au Suoni d’Arpa en 2014, au Martine Géliot en 2016 et au Concours du Jura en 2017. En 2019, elle remporte le Prix d’études du Pour-cent Culturel Migros.

Tjasha joue régulièrement en récital en France, en Suisse, en Allemagne et en Italie, et s’est déjà produite en Australie et à Hong Kong. Tjasha a diverses expériences radiophoniques et télévisées, comme pour les émissions Masters sur les ondes et Nouveaux Talents sur Espace 2, ou encore Génération Jeunes Interprètes sur France Musique. Elle a enregistré son premier CD en 2018 et vient d’achever l’enregistrement de son second CD en avril 2021.

Depuis l’âge de 10 ans, elle se produit en soliste avec différents orchestres, comme l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Ensemble des Jeunes Virtuoses de New York, le Kammerorchester de la Bayerische Philharmonie, les Archi de Sono de Turin, ou encore l’Academic Chamber Orchestra de Lviv en Ukraine. En septembre 2019, Tjasha a eu l’honneur de créer un concerto qui lui a été dédié de Laurent Coulomb avec l’Ensemble Symphonique de Neuchâtel.

Pour son récital de Master de soliste, Tjasha interprète le Concerto pour harpe en do majeur de François-Adrien Boieldieu : « C’est à mes yeux l’un des plus beaux concertos à la harpe. Il mélange à la fois délicatesse et compréhension de l’instrument, tout en restant espiègle, et en jouant des acrobaties techniques qu’il peut demander. A cela s’ajoute le fait que le compositeur a subtilement cerné le timbre de l’instrument et offre dans ce concerto un portrait des plus justes. Boieldieu signe ici une œuvre qui met la harpe en valeur, tout en restant sobre. La harpe n’a pas à prétendre dans ce concerto, elle peut simplement être et dialoguer avec l'orchestre. C’est précisément ce que j’aime avec cette œuvre. »

PROGRAMME DE RÉCITAL DE MASTER

F.-A. BOIELDIEU – Concerto pour harpe en do majeur

Donné le 26 mai 2021 au BCV Concert Hall, Lausanne

Tjasha Gafner, harpe
Orchestre de Chambre de Lausanne
Aurélien Azan Zielinski, direction

À SUIVRE

www.tjashagafner.ch

Partager la page :

NEWSLETTER
Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités !