SOLISTES 2020 - PORTRAIT DE LA SOPRANO JELENA DOJCINOVIC

La musicienne, notamment active en suisse allemande, se produira le 9 octobre 2020 au BCV Concert Hall pour son dernier examen de Master de soliste. Découvrez l'actualité de cette chanteuse prometteuse au répertoire varié qui se passionne pour la musique contemporaine.

La soprano Jelena Dojcinovic, née dans le canton de Schwyz, a commencé très tôt à chanter, jouer à la guitare, danser le flamenco, réciter des poèmes et inventer des pièces de théâtre dans sa chambre. Elle découvre ensuite le chant lyrique qui lui permet d’exprimer au mieux ses émotions et suit ses premiers cours de chant classique à l’âge de 16 ans auprès de Konrad Von Aarburg. Après sa maturité, elle poursuit ses études musicales au Conservatoire de Winterthur, puis s'inscrit en 2015 à l’HEMU chez Frédéric Gindraux pour effectuer un Bachelor. Pour se perfectionner, elle intègre ensuite le Master de soliste auprès du même professeur. La jeune chanteuse dit s'être véritablement épanouie au sein de l'établissement.

« C’est un lieu privilégié où j'ai pu construire ma technique, développer ma confiance, découvrir un large répertoire et faire des expériences très diverses, notamment en théâtre. Ces années d’étude m'ont enchantées et je m'en souviendrai toute ma vie. »

Son expérience en tant qu'artiste professionnelle commence avec la création de la pièce Verhext! de Mischa Käser en 2014 au Zürcher Tanzhaus. Puis, en 2017, la soprano, lauréate de la bourse Friedl Wald et la Stiftung Lyra, interprète notamment le rôle de Fiordiligi avec l'Orchestre symphonique du Canton de Schwyz dans leur production de Cosí Fan Tutte. En 2019, elle présente à l'émission des Masters sur les ondes de la RTS, son projet de première année de Master La femme est folle ! qui raconte les histoires de trois prisonnières d'un monde patriarcal. Pour valider sa deuxième année de Master, elle imagine ensuite un projet de reprises de chansons classiques bosniaques, serbes et croates intitulé « Jezk Srca » ou « Langue du cœur » en français. Il a donné lieu à un album (disponible sur Youtube) avec le pianiste Jean-Philippe Clerc, sorti cet été. Cette production, intégralement chantée dans sa langue maternelle, a permis à Jelena Dojcinovic d’explorer sa voix et son identité de manière nouvelle.

Pour le dernier concert des Master de soliste, le 9 octobre prochain, elle interprétera le morceau Knoxville : Summer of 1915 du compositeur américain Samuel Barber ; une mise en musique des extraits de la nouvelle éponyme du romancier James Agee. Jelena Dojcinovic a découvert cette œuvre lors d'un récital de sa camarade soprano Anne Sophie Petit et a été captivée et profondément touchée par « les couleurs, la perspective enfantine, le texte nostalgique et le soupçon de tragédie qui en émane », nous explique-t-elle. C'est ainsi un voyage vers d’intenses émotions qu'elle souhaite offrir au public pour son examen final.

Des artistes qui l’inspirent ?
La cantatrice espagnole Monserrat Caballé, Renata Tebaldi et la soprano suédoise Birgit Nilsson.

PLUS D'INFORMATIONS

À ENTENDRE
VENDREDI 9 OCTOBRE – 19:00
BCV CONCERT HALL, FLON, LAUSANNE
S. BARBER - Knoxville : Summer of 1915


À SUIVRE
www.instagram.com/jelena.soprano/

Partager la page :

NEWSLETTER
Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités !